La poudrerie de Corroy - Cercle royal 'Art et Histoire' de Gembloux

de Gembloux
Art et Histoire
Cercle royal
Aller au contenu

La poudrerie de Corroy

souvenirs



Vu cet été sur Canal Zoom :

A la limite de Gembloux et de Corroy-le-Château, se trouve la rue de la Poudrière.
Elle est le prolongement vers l'ouest du Baty de Fleurus, une ancienne voie de communication qui reliait le Vieux Chemin de Namur et l'axe Bruxelles-Genappe-Namur.
Remarquez que, stricto sensu, "poudrière" est le nom donné à un endroit où l'on stocke de la poudre,
souvent erronément employé en lieu et place de "poudrerie", endroit où l'on fabrique de la poudre.
Pour voir le reportage de Canal Zoom, cliquez ici ou sur le lien http://www.crahg.be/files/poudrerie_corroy.mp4


A cet endroit on a fabriqué de la poudre à canon au XIXe siècle. Il existe encore en 2018 quelques vestiges de cette activité.
En mai 1841, on construit une usine et une maison. On en trouve l'indication sur les cartes d'état-major de 1865, 1870 et 1875. Selon ces cartes, l'usine comportait deux grands bâtiments rectangulaires. Elle était destinée à la fabrication de « poudre à tirer, de guerre, de chasse et de mines ». La maison était celle du directeur.
Un barrage est aussi installé sur l'Orneau. Il produit une chute d'eau de 5 mètres activant une roue hydraulique mettant en mouvement des machines à broyer.
La poudre produite était stockée dans des tonneaux en hêtre de 50, 25 et 12,5 kg déposés au fond de l'Orneau pour éviter tout accident. La livraison de la poudre était très réglementée et soumise à autorisation spéciale du Gouverneur de la province. Elle se fera sous escorte militaire jusqu'en 1858. Pendant le transport, les barils devaient être recouverts « d'une peau humide ». Toutes les communes traversées devaient être prévenues avec l'heure de passage.
L'entreprise fabriqua aussi des poudres pour les feux d'artifice, des chandelles fusantes, des étoiles lumineuses et des feux de Bengale multicolores.
En 1860, l'usine est endommagée par une explosion. La production n'est pas interrompue, mais plusieurs mortiers sont endommagés et ne seront pas remplacés. Je n'ai pas trouvé traces de décès d'ouvriers.
Cette explosion et des difficultés financières sont probablement la cause de la fin des activités. La poudrerie cesse l'achat des matières premières en janvier 1863. Elle cesse ses activités en 1864. La mort inopinée du Marquis de Trazegnies précipite aussi la fermeture définitive de l'usine.



Pour voir le reportage de Canal Zoom, cliquez ici ou sur le lien http://www.crahg.be/files/poudrerie_corroy.mp4

Secrétariat :
Véronique Gourdin
via
info @ crahg.be
C.R.A.H.G. ASBL
Maison du Bailli
Parc d'Epinal
B 5030 GEMBLOUX
Retourner au contenu