Bulletin n° 93 - Cercle royal Art et Histoire de Gembloux

Aller au contenu

Bulletin n° 93

Actu

Le bulletin n° 93 du cercle royal Art & Histoire de Gembloux vient de sortir de presse. Il comporte 4 articles :
  • Grand-Leez - Les belles demeures - La villa Lamartine - Jean-Marie Defense
  • Les calamités météorologiques et autres de 1740 et 1741 - Pierre Aubry
  • Le "chaisier" et les chaises de l'église de Gembloux - Pierre Aubry
  • Les langues à toutes les sauces -  Francis Félix
.
.

Jean-Marie Defense y dévoile l'histoire de la « Villa Lamartine », une belle demeure de Grand-Leez située dans la rue du Moulin à Vent. Elle a été construite en 1868 par le Receveur communal du village Joseph Severin et son épouse Amélie Philippart. Au fils des ans, elle deviendra la propriété de personnages à l'histoire parfois étonnante ou curieuse, comme Xavier Debouge, par exemple. Cet instituteur se spécialisera dans l'enseignement des langues. Il mettra au point une méthode pour apprendre seul l'anglais et l'allemand. Il sera professeur en Angleterre avant de développer des activités d'éditeur à Paris. Anna Parys lui succédera. C'était une comédienne qui se produira au théâtre de l'Odéon à Paris et au théâtre du Parc à Bruxelles à la fin du XIXe siècle. Elle avait épousé un diplomate roumain, Georges Bengesco qui fut aussi homme de lettre, publiciste et auteur de nombreux ouvrages en français et en roumain. C'est lui qui baptisa la maison, en l'honneur du poète Lamartine à qui il avait consacré son mémoire de licence. Ultérieurement, la propriété sera vendue en 1920 à un fermier de Liroux et en 1931 à Herman Raison, un jardinier, dont une descendante l'occupe encore aujourd'hui.


Pierre Aubry raconte – à travers le témoignage du curé de Villers-Perwin - les calamités météorologiques et autres de 1740 et 1741, deux années où l'hiver fut particulièrement rigoureux et désastreux dans nos régions. Après de très fortes gelées, il a encore neigé jusqu'au 12 mai et gelé les 3 et 4 août 1740. Des inondations ont aussi été constatées, alimentées par de fortes pluies. Cet épisode de ce que l'on a appelé « le petit âge glaciaire » a fait flamber le prix des céréales et provoqué famines et épidémies. Les conséquences de ces « malheurs » se lisent encore dans les registres paroissiaux : à Gembloux, le nombre des morts à plus que doublé ces deux années-là.

Pierre Aubry évoque également l'époque, pas si lointaine, où l'on devait payer sa chaise pour assister à la messe. Une fonction importante était donc celle du « chaisier ». A travers le procès verbal de la mise en adjudication en 1926 du « droit à percevoir sur les chaises », on découvre les nombreux services qu'il devait rendre à l'église de Gembloux. L'article est aussi illustré de quelques anecdotes savoureuses et de l'évocation de personnages comme le bedeau, l'organiste ou encore d'une grand-tante haute en couleurs de l'auteur.

Enfin, le bulletin publie un extrait du recueil de nouvelles « Toutes les sauces », de Francis Félix dans lequel celui-ci revisite à sa manière le mythe de la Tour de Babel. Les langues y sont mises à toutes les sauces. Depuis le parler unique utilisé dans la nuit des temps, l'auteur retrace l'éclatement qui a engendré la multitude des langages d'aujourd'hui. Un texte savoureux – qui parfois n'est pas sans rappeler ceux de Raymond Devos - dont la lecture fait découvrir que la langue « n'est que l'expression vocale et littéraire de l'ambiguïté des mythes, des légendes, des contrevérités, des croyances, des fois et des doutes de l'humanité à travers le déroulement de sa destinée controversée ». Avec cet article, le Cercle royal Art et Histoire renoue ainsi avec la littérature qui a fait ses belles heures lors sa création voici 75 ans.


On peut se procurer ce bulletin du Cercle Royal Art et Histoire auprès de Mme Gourdin – Tél. : 081 61 33 01
au prix de 6 € (plus port) à verser sur le compte BE29 0010 3114 5564
en indiquant en communication : « Bulletin 93 ».  
Informations : info@crahg.be – www.crahg.be
 
Retourner au contenu