Bulletin 99 - Cercle royal 'Art et Histoire' de Gembloux

de Gembloux
Art et Histoire
Cercle royal
Art et Histoire
de Gembloux
Aller au contenu

Bulletin 99

Nouveau !

Le Bulletin n° 99 du Cercle royal Art et Histoire de Gembloux vient de sortir de presse.

Dans un article intitulé « Divers petits faits et petits faits divers », Pierre Aubry décortique la rubrique locale gembloutoise du journal Vers l'Avenir des semaines qui ont suivi l'Armistice de la première guerre mondiale, du mardi 19 novembre 1918 au 30 juin 1919. S'il ne semble pas se passer grand-chose après le départ des troupes allemandes, la vie quotidienne reprend, ou plutôt continue, dans un contexte de pénurie et de désorganisation. La misère et la pauvreté d'une certaine population se lisent en filigrane dans la ligne de ce qui s'est passé pendant la guerre. Les faits relevés forment un kaléidoscope de la vie de tous les jours.

Avec la fin de la guerre vient aussi le temps des comptes. Le compte des morts.Le compte de ceux qui ne sont pas revenus. Dans un second texte, Pierre Aubry retrace le destin et la fin de sept soldats d'Ernage qui ont perdu la vie pendant le conflit : Eugène Delvaux, Louis Denamur, Camille Cals, Omer Piérard, Auguste Romain, Emile Berger et Walter Ancart.

De son côté, Jean-Paul Straus revient sur l’œuvre littéraire du Gembloutois William Cliff dont les textes des quatre ou cinq dernières années montrent la faculté de renouvellement. En 2014, « Les Damnés » raconte l'histoire de l'amitié entre Verlaine et Rimbaud. En 2015, « Amour perdu » est une redite du voyage aventureux et des amours garçonnières, tandis qu'un autre texte traite de Jean t'Serclaes de Tilly, chef de guerre au service de l'empereur pendant les guerres de religion. En 2017, dans « L'abdication », le Gembloutois montre les errances de Léopold III face à l'histoire et en 2018, il publie successivement deux recueils purement poétiques : « Au Nord de Mogador » et « Matières fermées ».

Jean-Paul Straus se penche également sur la structure sociale de Gembloux en 1962, au travers d'une étude de plus de 40 pages faite par un ethnologue français, chercheur au CNRS et attaché au Musée de l'Homme à Paris puis au Musée des Arts et Traditions populaires. Une analyse qui ne manque pas de piment.

Dans ce bulletin du CRAHG, Eric Béka rend aussi hommage à Remy Bauvin, le « chantre de Lonzée » décédé le jour de Noël 2018 en laissant derrière lui une œuvre d'historien averti.

On peut commander cette publication auprès de Mme Gourdin – Tél. : 081 61 33 01 au prix de 7 € à verser sur le compte BE29 0010 3114 5564 en indiquant en communication : « Bulletin n° 99 ».

Informations : info@crahg.be – Tél. : 081 61 33 01
Secrétariat :
Véronique Gourdin
via
info @ crahg.be
C.R.A.H.G. ASBL
Maison du Bailli
Parc d'Epinal
B 5030 GEMBLOUX
Retourner au contenu